A l’heure où je vous écris, la France s’est qualifiée pour les quarts de final de la coupe du monde de rugby. Normal ? Oui pour une grande nation du rugby mais c’était inespéré. Peut être que la sophrologie a joué un rôle important ? En effet ces professionnels du ballon ovale ont fait appel à la sophrologie pour préparer mentalement leur compétition, et ils ont raison !

D’ailleurs la pratique de la sophrologie a fait son « buzz » grâce aux athlètes (helvètes en l’occurrence) qui se sont laissé préparé le père fondateur de la sophrologie, résultats : 3 médailles d’or sur 4

Les athlètes et les têtes utilisent les techniques de sophro

Il ne fait aucun doute que l’environnement de travail moderne est un foyer de stress.

Avec des courriels incessants et une multitude de réunions interminables, nous avons rarement assez de temps pour faire notre meilleur travail, si tant est qu’il y en ait un vrai, du travail. Nous sommes surmenés, débordés et vulnérables à l’épuisement professionnel.

Nous aspirons tous à un meilleur équilibre entre le travail et la vie personnelle et nous avons tous accueilli la pleine conscience dans nos vies comme la réponse. Il y a actuellement plus de 1 300 applications pour la pleine conscience dans l’App Store, et l’industrie mondiale du bien-être rapporte plus de 3 milliard de dollars par an, un chiffre impressionnant.

Bien qu’il existe des milliers de pratiques de pleine conscience que vous pourriez appliquer dans votre vie, il y en a une dont le monde entier nous envie, utilisée par de hauts dirigeants étranger comme Arianna Huffington et les athlètes professionnels : Sophrologie.

Développée dans les années 1960 par le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo, la sophrologie est un mélange de philosophies et de pratiques orientales et occidentales, combinant concentration, respiration profonde, visualisation et mouvements doux appelés Relaxation dynamique.

Bien que peu connue en Amérique du Nord, la sophrologie est pratiquée dans les écoles en Suisse et en France depuis des décennies. Il faut avoir conscience que les anglo saxons, souvent pionniers n’ont pas le monopole de la sophrologie, c’est bien les francophones ! 🙂

Une étude récente de la Kent Business School a montré que la pratique de la sophrologie sur le lieu de travail avait un impact positif sur le bien-être physique et mental des employés, tandis que l‘équipe de France de rugby pratiquait la sophrologie lors de son entraînement pour la dernière Coupe du Monde.

Deux pratiques de sophrologie que vous pouvez essayer aujourd’hui

Comme toute formation à la pleine conscience, la sophrologie n’est pas une solution miracle, mais plutôt un outil mental pour vous aider à atteindre un meilleur équilibre dans votre vie stressante. Pour commencer votre propre pratique, il est habituellement recommandé d’avoir quelques séances individuelles ou en groupe avec un praticien qualifié.

Pour relâcher les tensions de l’esprit et du corps

Commencez dans une position debout confortable, fermez les yeux et concentrez votre attention sur votre corps. Ressentez-vous des tensions physiques ? Est-ce que votre esprit est en train de s’emballer, ce qui vous empêche de vous concentrer sur une seule pensée ?

Placez les deux bras directement au-dessus de votre tête et inspirez profondément, en gonflant d’abord votre abdomen, puis votre poitrine, et retenez votre respiration. Tout en retenant votre respiration, tendez physiquement toutes les parties de votre corps, y compris votre visage et vos orteils, pendant trois secondes.

Relâchez la tension lorsque vous expirez et baissez les bras vers l’arrière. Lorsque vous expirez, essayez de vous concentrer et d’être pleinement conscient de la tension qui s’échappe de tout votre corps.

Faites ces mouvements trois fois sans vous presser, en prenant le temps d’explorer la sensation de détente que vous ressentez chaque fois que vous cessez de contracter votre corps.

Pour aider à calmer et à concentrer l’esprit

Par la respiration : En position debout ou assise, commencez à inhaler en comptant jusqu’à au moins trois ou quatre (ou plus si vous avez la capacité pulmonaire). Expirez pendant cinq ou six (ou plus). Pour améliorer la concentration, placez une main sur la partie inférieure de votre ventre et faites attention à ses mouvements. Lorsque vous inspirez, votre estomac devrait se lever et, lorsque vous expirez, il devrait se dégonfler.

Suivez ce rythme respiratoire pendant trois à quatre minutes pour en ressentir les bienfaits maximums.

En fredonnant : Encore une fois, commencez à vous tenir debout ou à vous asseoir droit. Inspirez profondément et, en expirant, fredonnez doucement. Il n’y a pas de compte spécifique ici, mais assurez-vous que votre temps de fredonnement (expiration) est plus long que votre inhalation.

Après quelques respirations, commencez à remarquer comment le son de votre ronronnement fait vibrer différentes parties de votre corps. Cette pratique simple aide à calmer l’esprit et vous rend plus en harmonie avec votre corps. 

Les compétitions sportives et la sophrologie

La plupart de ce que les athlètes et les équipes font avant la compétition (entraînement, séances d’entraînement, analyse de la compétition ou du parcours) les prépare à la compétition.

La préparation mentale aide les athlètes à atteindre un état d’esprit concentré, confiant et confiant pour les aider à la compétition à leur plus haut niveau.

Vous trouverez ci-dessous 5 objectifs principaux que vous voudrez atteindre pour vous aider à vous préparer mentalement à la compétition.

1. Ayez confiance en vos compétences.

La confiance est l’objectif numéro un de votre préparation mentale. La confiance peut se construire de plusieurs façons, y compris par l’entraînement, la préparation, les plans de match et l’état d’esprit que vous maintenez. Pour acquérir de la confiance en soi avant la compétition, visualisez-vous en train de réussir et passez en revue toutes les raisons pour lesquelles vous devez être un athlète confiant.

2. Préparez-vous à faire face à l’adversité.

Avec l’expérience, les athlètes apprennent à faire face à n’importe quelle adversité – à des situations qui pourraient les faire perdre leur concentration, leur confiance ou leur sang-froid. Si vous n’avez pas connu beaucoup de situations adverses, vous devrez anticiper les défis qui pourraient affecter votre état d’esprit et développer des stratégies pour y faire face.

3. Entrez pleinement dans le rôle de l’athlète.

Le jour du match, les athlètes doivent mettre de côté tout défi ou tracas de la vie et se concentrer entièrement sur la compétition.  Utilisez des routines d’avant-match pour vous aider à passer dans le rôle d’un interprète, comme écouter de la musique ou vous étirer un peu.

4. Concentrez-vous sur l’exécution.

Ce sur quoi vous vous concentrez avant la compétition est essentiel à la réussite de votre jeu mental. Nous enseignons à nos athlètes où diriger leur attention et comment améliorer leur capacité à se recentrer lorsqu’ils participent à des compétitions. Cela les aide à se concentrer sur l’exécution de la tâche en cours plutôt que de s’attarder sur les erreurs ou de s’inquiéter des résultats.

5. Mettez la dernière touche à votre plan de match ou à votre stratégie et engagez-vous à les suivre.

Dans la plupart des sports d’équipe, les athlètes reçoivent le plan de match. Toutefois, les athlètes qui participent à des sports individuels, comme la course à pied, le golf, le tennis et les courses, doivent élaborer leurs propres plans et stratégies. Il est important que vous ayez un plan de match et que vous vous engagiez pleinement avant la compétition. Remettre en question ou modifier son plan de match amène souvent les athlètes à jouer de façon hésitante et indécise.

Bien que de nombreux athlètes et équipes travaillent fort pour atteindre ces objectifs, la plupart n’ont pas de système pour les atteindre. Pour en savoir plus sur la façon de maximiser votre préparation mentale, visitez Mental Edge Athletics, LLC ou contactez-nous pour plus d’informations.


Leave a Reply

Your email address will not be published.